Rendre hommage aux héros et héroïnes méconnu(e)s de l’éducation, par David Edwards

Derrière le succès de chaque étudiant et élève, de tout système d’éducation de qualité dans le monde, se cache une armée invisible des Personnels de soutien à l’éducation (PSE). Rarement reconnue, trop souvent oubliée ou ignorée, cette catégorie de travailleurs/euses demeure absolument indispensable à la réussite et au bien-être des étudiant(e)s.

Ils/Elles sont là pour servir nos élèves à la cantine. Garantir leur sécurité. Les conduire à l’école. Leur apporter les premiers soins. Leur prodiguer des conseils. Offrir un encadrement aux élèves ayant des besoins spéciaux. Assurer la maintenance informatique. Dire « Bonjour » le matin. Nettoyer nos écoles. Enseigner en petits groupes. Entraîner les athlètes. Entretenir les équipements. Surveiller les cours de récréation. Travailler dans les bibliothèques.

Les PSE forment une catégorie de professionnel(le)s travaillant dans les services administratifs, techniques et généraux du secteur de l’éducation, occupant une multitude de postes différents : assistant(e)s pédagogiques, infirmier(e)s scolaires, psychologues, intendant(e)s, chauffeurs/euses de bus, pour n’en citer que quelques-uns.

Educateurs/trices de plein droit interagissant quotidiennement avec les étudiant(e)s ou professionnel(le)s œuvrant « en coulisse » des établissements scolaires, tous les PSE contribuent à offrir une éducation de qualité. Ils/Elles améliorent la sécurité et la santé dans les environnements scolaires, garantissent que les élèves disposent des outils nécessaires à leur apprentissage, assurent leur bien-être et répondent à leurs besoins multiples, tout en veillant à ce qu’aucun(e) d’entre eux/elles ne soit laissé(e) à la traîne.

Le rôle des PSE ne cessera de gagner en importance dans les années à venir, car les responsables de nos systèmes d’éducation sont de plus en plus nombreux/euses à reconnaître que l’éducation de qualité va bien au-delà de la réussite aux tests. Une éducation de qualité a pour mission d’assurer le développement holistique de l’élève et d’œuvrer à l’épanouissement de l’être humain. Pour y arriver, une catégorie professionnelle tout entière doit se consacrer à cette tâche. Par ailleurs, les PSE contribuent à améliorer la qualité de l’éducation en prenant en charge un large éventail de tâches non scolaires, permettant ainsi d’alléger la charge de travail des enseignant(e)s, lesquel(le)s peuvent dès lors se concentrer davantage sur les piliers fondamentaux de leur profession, à savoir l’enseignement et l’apprentissage.

Pourtant ces travailleurs/euses restent trop souvent sous-évalué(e)s, leur contribution significative à la réussite individuelle de chaque élève passe trop souvent inaperçue, et ils/elles ne sont que trop rarement reconnu(e)s en tant que membres de la communauté scolaire et universitaire.

Davantage de droits et de reconnaissance

Une recherche menée actuellement par l’Internationale de l’Education montre que, partout dans le monde, les PSE doivent souvent se satisfaire de conditions de travail et salariales peu favorables. Dans bon nombre de pays, les PSE - victimes d’une privatisation accrue de l’éducation - ne sont pas employés par les établissements scolaires, mais par des prestataires de services ne leur proposant que des contrats précaires, assortis de maigres avantages, sans aucune sécurité d’emploi.

Nous sommes convaincus de la nécessité de mettre en place des structures de services et de soutien, en vue de garantir les droits fondamentaux de l’ensemble du personnel de l’éducation. Les PSE méritent de se voir accorder le même statut, les mêmes droits et les mêmes conditions d’emploi que ceux dont bénéficient les autres professionnel(le)s possédant une expérience et des qualifications identiques. Ils doivent avoir accès aux formations professionnelles et pouvoir s’exprimer au sein des institutions où ils travaillent.

L’Internationale de l’Education - fédération syndicale mondiale représentant plus de 32 millions d’enseignant(e)s et personnels de soutien à l’éducation dans 173 pays - s’est engagée à défendre la cause des PSE, à améliorer leurs conditions de travail et à faire en sorte que leur statut soit mieux reconnu.

Cette semaine, l’IE organise à Bruxelles une conférence qui leur est consacrée. Celle-ci réunira les responsables syndicaux/ales, les personnels de soutien à l’éducation, le personnel de la recherche et les représentant(e)s de diverses organisations internationales à travers le monde, en vue de s’encourager, s’inspirer et se mettre au défi mutuellement. Les participant(e)s réaffirmeront le rôle important que jouent les PSE pour l’éducation de qualité et définiront des stratégies pour mieux organiser et mobiliser les PSE et renforcer leur visibilité.

Le 16 mai, la conférence lancera et célébrera la toute première Journée mondiale des personnels de soutien à l’éducation et adoptera une Déclaration relative à leurs droits et à leur statut. Il est grand temps que les PSE soient reconnus pour leur importante contribution à l’éducation de qualité. Il est grand temps que ces derniers se voient conférer les droits et le statut qu’ils méritent.

Vous connaissez des PSE qui font la différence et souhaitez apporter votre propre témoignage ? Ou si vous êtes PSE vous-même, pourquoi ne pas nous expliquer ce qui vous plaît dans votre carrière, ainsi que les problèmes que vous rencontrez ? Participez aux conversations en mentionnant les hashtags : 

#ESPday #Notjust #Proudtobe


8d777f385d3dfec8815d20f7496026dc6144.png

David Edwards

David Edwards est le Secrétaire Général de l'Internationale de l'Education.

Partagez cette page

Tweets

Suivez nous

Profils de pays