« Œuvrons ensemble: au plaisir d’accueillir l’ISTP 2019 en Finlande », par Anders Rusk

Au début de l’automne 2018, nous avons reçu une bonne nouvelle: nous avons appris que la Finlande avait été désignée comme pays hôte du Sommet international sur la profession enseignante (ISTP) de 2019. L’ISTP est un événement que l’Opetusalan Ammattijärjestö (OAJ) avait déjà souhaité organiser, sans succès. Nous sommes fier·ère·s d’apporter notre pierre à l’édifice de ce forum très respecté, que ce soit en partageant nos ressources dans le domaine de l’éducation ou en contribuant à l’organisation du Sommet.

C’est avec grand enthousiasme que nous avons commencé à travailler avec la ministre de l’Education, Sanni Grahn-Laasonen, et les représentant·e·s du ministère de l’Education et de la Culture en vue du Sommet. Dans le cadre de cette coopération, qui s’est révélée bénéfique, les deux parties se sont écoutées et ont tenu compte de l’avis de l’autre. Notre collaboration avec l’Internationale de l’Education (IE) et l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a également porté ses fruits: nous avons uni nos efforts pour proposer aux participant·e·s, aux ministres, aux dirigeant·e·s syndicaux·ales et aux observateurs un programme intéressant, dont ils·elles pourront s’inspirer pour prendre des mesures visant à améliorer la qualité de l’éducation. Nous avons essayé d’appréhender le problème dans son ensemble et de mettre en lumière le rôle de l’éducation, notre avenir se trouvant entre les mains de nos enfants, des jeunes et des élèves, ainsi que l’importance du leadership pour une éducation équitable et de haute qualité.


En outre, nous avons tenté d’alimenter la discussion avec des arguments pertinents pour que tout le monde puisse y contribuer, tout en renforçant la collaboration entre les parties. Nous y sommes déjà parvenus en Finlande. Nous espérons voir apparaître au programme certains points qui ont été discutés avec l’OCDE et l’IE pour l’ISTP.

 

Avant le Sommet, nous avons dû planifier de nombreuses réunions et rencontres, à la fois entre les personnes chargées de l’organisation et entre les anciens pays hôtes et les personnes en charge. Nous essayons de faire en sorte que tout se passe pour le mieux, mais de nombreux problèmes doivent être réglés et beaucoup d’aspects sont à prendre en compte. Si beaucoup de grandes institutions et de parties sont impliquées, les procédures administratives inhérentes à l’organisation de l’ISTP, quoique nombreuses, ne sont pas insurmontables. Ce processus pourrait, selon moi, être moins bureaucratique, mais nous devrions alors y consacrer davantage de temps et prévoir plus de réunions de visu, ce que nous n’avons eu ni l’opportunité, ni les moyens de mettre en place.

Nous attendons beaucoup de l’ISTP 2019. Toutes les personnes qui ont pris part aux préparatifs en plus de travailler chaque jour ont donné tout ce qu’elles avaient, et le défi est d’autant plus grand que la Finlande présidera l’Union européenne à partir du 1er juillet 2019 et devra organiser ses élections parlementaires à la mi-avril.

Pour la première fois dans l’histoire de l’ISTP, un niveau d’établissement scolaire se voit attribuer son propre séminaire. Le deuxième séminaire, intitulé « Bâtir des bases solides grâce à des pédagogies et des stratégies innovantes », mettra en effet à l’honneur l’éducation de la petite enfance (EPE), un niveau d’établissement scolaire qui a reçu moins d’attention lors des ISTP précédents. Cette stratégie est judicieuse: ces dernières années, la Finlande a amélioré son éducation de la petite enfance (EPE), à l’instar des autres pays nordiques. La Finlande œuvre pour que l’EPE reçoive une plus grande attention, et l’a toujours considérée comme faisant partie du secteur de l’éducation.

Le troisième séminaire, « Vers des écoles durables », sera un autre point fort du Sommet. Il s’agit d’un sujet capital pour l’avenir, qui sera abordé en profondeur à l’occasion de l’ISTP 2019, mais aussi de nombreuses conférences aux quatre coins du monde. Nous devons résoudre les graves problèmes sociétaux qui touchent le secteur de l’éducation et promouvoir l’éducation de qualité comme solution. L’éducation de qualité est la voie vers un monde meilleur! Nous n’avons plus de temps à perdre.

Parmi les questions à traiter figurent:

  • Quels défis actuels touchent l’enseignement, la formation des enseignant·e·s et les besoins des élèves et des étudiant·e·s?
  • Comment les enseignant·e·s peuvent-ils·elles utiliser au mieux les nouvelles technologies à des fins pédagogiques pour un apprentissage pertinent et stimulant?
  • Quelles stratégies et mesures doivent être mises en place pour encourager davantage la durabilité des écoles? Comment les politiques des systèmes éducatifs peuvent-elles appuyer ce changement de pensée? Les pédagogies novatrices offrent-elles la possibilité de promouvoir un mode de vie durable?

Le premier séminaire, « Diriger ensemble », sera d’une importance capitale. Des systèmes éducatifs efficaces exigent un leadership efficace à tous les niveaux, de la politique à la pratique. Ce séminaire examinera les défis multidimensionnels du leadership des systèmes éducatifs ainsi que les mesures et pratiques qui renforcent le leadership stratégique et la gestion des institutions, tout en encourageant la collaboration dans l’organisation du travail.
Le rôle des différent·e·s acteur·rice·s doit être pris en considération pour encourager un leadership à plusieurs étages, qui harmoniserait les leaderships politique et pédagogique de la direction des établissements.

L’ISTP 2019 proposera un programme varié et intéressant agrémenté de discussions engagées, d’arguments pertinents, d’une atmosphère agréable et d’un échange profitable d’expériences.

Nous souhaitons la bienvenue en Finlande à tou·te·s les participant·e·s.

Et n’oubliez pas: s’il peut faire froid à la mi-mars en Finlande, la chaleur de nos cœurs vous réchauffera!


8d777f385d3dfec8815d20f7496026dc462.png

Anders Rusk

Anders Rusk est titulaire d’un master en pédagogie. Il est Coordinateur international du syndicat Opetusalan Ammattijärjestö (OAJ) et Secrétaire général du Conseil des enseignant·e·s nordiques (NLS).

 

Partagez cette page

Tweets

Suivez nous

Profils de pays